Accès à l'extérieur?

Essayons d’y voir un peu plus clair sur cette question qui fait tant débat!

Quelle que soit la décision que vous prendrez au final, de laisser ou nous sortir votre chat librement à l’extérieur, l’important est de bien connaitre toutes les données et les conséquences de votre choix. Il faudra également tenir compte du caractère de votre chat, car oui, ils sont tous différents. Et aussi analyser votre environnement, les risques ne seront bien sûr pas les mêmes si vous êtes en ville, en pleine campagne, proche d’une route, etc.

A l’élevage Djust Bengal, les chats vivent à la maison. C’est un choix, réfléchi par rapport à l’environnement extérieur, pour garder un contrôle sur les reproductions et éviter les maladies. Ils ont tout ce dont ils ont besoin pour s’épanouir et devenir des chats bien dans leurs pattes!! 

Les dangers à l'extérieur

Il faut d’abord être bien conscient que les chats qui sortent dehors sans environnement sécurisé vivent moins longtemps que les chats «d’intérieur» en raison des plusieurs dangers qui les guettent.

Se perdre : Votre minet peut s’aventurer trop loin ou faire une fugue et se perdre. Il peut également être « volé » s’il est sociable avec les humains.

Être blessé voire même empoisonné par les gens qui n’apprécient pas les chats.

Les bagarres avec d’autres animaux : être blessé, agressé ou mordu par un chat, un chien ou tout autre animal sauvage (selon l’endroit où vous habitez) peut s’avérer très dangereux voire mortel pour votre félin.

 

Contracter une maladie infectieuse : De nombreux chats d’extérieur peuvent transmettre de graves maladies contagieuses à votre chat. Parmi ces maladies communes on cite : la leucémie des chats, les infections de voies respiratoires supérieures, le coryza, le sida félin, la péritonite infectieuse féline, les infections fongiques.

Empoissonnement par des substances toxiques : les herbicides, les fertilisants les anti-limaces, l’antigel ou la mort-aux-rats sont mortels pour le chat.

Empoissonnement par les plantes toxiques : le lys, le poinsettia, le gui, l’azalée, le narcisse, le philodendron et le cycas …

Les pièges : les clôtures fils, le barbelé ou un abri de jardin peuvent constituer des pièges mortels pour votre chat.

L’exposition aux parasites communs : les puces, les tiques et les vers intestinaux

Les précautions à prendre

Si malgré tous ces risques, vous décidez de laisser votre chat circuler dehors sans espace clôturé, il convient de prendre quelques précautions pour limiter les risques au maximum.

Vaccinez votre chat et ne négligez surtout pas les rappels.

Stérilisez votre minet ou minette : très important puisque cela va diminuer son envie de fuguer.

Vermifugez votre chat et traitez le contre tous les parasites.

Pas de sortie en votre absence ni aux heures de pointes ni pendant la nuit.

Et si vous choisissez de garder votre chat en intérieur chez vous, même sans accès à l’extérieur, vous allez voir qu’il est très facile de le rendre le plus heureux des chats !

Laissez lui choisir son espace repos

Votre chat aura besoin d’espaces dédiés. Son environnement étant réduit, il doit être structuré, car les petits félins n’apprécient pas le désordre et le mélange des odeurs. Chaque chose a sa place et vous devez le respecter sous peine de lui causer du stress, de l’inquiétude et du mal-être.

Proposez-lui un espace de repos agréable, chaud, sécurisant et tranquille. Laissez-le choisir l’emplacement qui lui convient le mieux et adaptez-le en conséquence. Le chat apprécie les espaces calmes, abrités du bruit, du passage et des courants d’air pour dormir. Généralement, il aime s’installer dans plusieurs petits endroits au cours de la journée. Vous remarquerez qu’il peut passer d’un lit au canapé, à un rebord de fenêtre, à une étagère ou encore à un petit coin isolé dans un placard. Essayez de rendre ces différents espaces confortables et agréables.

Distinguez bien l’espace repas et choisissez une alimentation adaptée

L’espace repas est un endroit dédié à part entière. Le chat aime manger dans le calme et loin des odeurs de la litière. Aménagez-lui un espace agréable, uniquement pour ses gamelles, éloigné du bruit et du passage.

Votre chat doit avoir à sa disposition de l’eau fraîche en permanence (si possible à un endroit différent de sa gamelle) et une alimentation adaptée – voir « l’alimentation du chat ».

Pensez à l’herbe à chat, ou cataire. Cette plante aromatique est très appréciée des chats pour ses vertus euphorisantes. De plus, elle l’aide à se purger naturellement, ce qui favorise l’évacuation des boules de poils, un bon transit et l’élimination des vers.

Les bâtons de matabi sont également redoutablement efficace, encore plus efficaces que la cataire, vos chats vont adorer!

Ne placez pas l’espace litière n’importe où !

Comme nous, le chat est pudique ; il n’apprécie pas d’être observé lorsqu’il fait ses besoins. Placez sa litière dans un espace éloigné du bruit et du passage. Et surtout, ne l’installez pas à proximité de ses espaces de repas et de dodo ! L’odeur l’indisposant, il risque de délaisser sa gamelle ou de prendre l’habitude de faire ses besoins ailleurs. Imaginez si vous deviez manger ou dormir dans vos toilettes…

Enfin, pensez à nettoyer la litière afin d’éviter les accidents. Retirez chaque jour les traces d’urine et les excréments et lavez le bac une fois par semaine.

Aménagez des cachettes et des postes d’observation en hauteur

Les chats adorent se cacher et se placer en hauteur pour observer le monde qui l’entoure tout en étant parfaitement tranquille. Il aime voir sans être vu. Permettez-lui donc d’avoir librement accès à certains espaces de repli en hauteur, sur le haut des meubles ou sur les étagères. Aménagez-lui des espaces débarrassés de bibelots et autres objets pour qu’il s’y installe tranquillement sans risquer de casser vos précieux biens. Si vous avez la possibilité de lui installer un petit parcours, ce sera encore mieux !

Favorisez le jeu !

Le chat adore le jeu. Comme il ne peut pas sortir chasser ou se divertir, le chat d’intérieur a besoin d’être stimulé au sein de l’appartement. Assurez-vous qu’il dispose souvent de jeux et jouets, certains pour l’occuper seul, d’autres à partager avec vous. N’hésitez pas à suspendre des petites balles ou des plumes à des meubles, à le laisser s’amuser avec des petits accessoires, etc. Un simple carton constitue parfois une cabane idéale avec laquelle le chat peut jouer plusieurs heures. Tout ce qui peut l’aider à se dépenser est le bienvenu. Variez les jouets afin de ne pas le laisser se lasser trop vite.

Attention toutefois, certains jeux ne doivent absolument pas être à sa portée en votre absence. Lorsqu’il joue, surveillez-le, car il risque d’avaler un objet ou de se blesser.

Surveillez son comportement

Pour vous assurer que votre chat apprécie la vie en appartement, restez toujours attentif à son comportement. S’il se montre malpropre, anxieux, agressif ou encore s’il change de comportement alimentaire (boulimie ou anorexie), consultez le vétérinaire. Un chat qui se promène tranquillement dans l’appartement la queue en l’air est heureux et détendu. Veillez à son bien-être et au respect de ses attentes et agissez rapidement en cas d’anomalie.

Consacrez lui du temps tout en respectant ses besoins

Le chat a des rituels et sa journée en est rythmée. C’est un animal organisé qui peut très facilement se stresser à la moindre contrariété ou au moindre changement.

Le chat d’intérieur aura besoin de tranquillité. Lorsqu’il s’isole, lorsqu’il se lave, lorsqu’il mange ou lorsqu’il dort, il est impératif de ne pas le déranger. Même s’il apprécie votre compagnie, le chat a également besoin de moments à lui, loin des autres. La toilette est par exemple une activité de détente qui l’aide à réguler son stress. Respectez donc son besoin de tranquillité et ne le sollicitez pas dans ce cas.

À l’inverse, vous devez vous montrer présent pour lui. Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, le chat n’apprécie pas longtemps la solitude. Il a besoin de vous savoir présent, même s’il n’est pas toujours à votre contact. Si vous passez votre temps à l’extérieur, il sera malheureux. Évitez de vous absenter trop souvent et sur de longues périodes. Au-delà de 8 heures, il s’ennuie et il ressent le manque.

Le chat a besoin de moments de tendresse. Laissez-le venir à vous et ne le caressez pas s’il ne le souhaite pas. Certains félins aiment être pris dans les bras, d’autres apprécient de s’installer sur les genoux, et d’autres encore se contentent d’une simple caresse tout en restant à proximité de vous. Respectez les besoins et les envies de votre chat. Lorsqu’il recherche votre contact, offrez-lui votre temps, votre tendresse et votre amour. Vous ne le regretterez pas.

Pensez aux griffoirs

Le chat a besoin de faire ses griffes. En appartement, il n’a pas la possibilité de les user naturellement comme le font les chats d’extérieur. Aménagez-lui des griffoirs pour éviter qu’il ne se reporte sur les canapés ou les tissus d’ameublement. Un tapis lourd et non fragile (de type tapis d’entrée) convient également à de nombreux matous qui y voient un jeu.

Vaccinez et stérilisez votre chat

Un chat d’appartement doit-il est être vacciné, traité contre les parasites et vermifugé ? Oui ! En effet, même si votre chat vit dans un appartement, vous êtes amené à sortir. Or, les virus félins sont très résistants et peuvent être rapportés chez vous par vos chaussures et vos vêtements. Il en va de même pour les puces et les tiques qui s’accrochent à vous lorsque vous vous promenez. Votre chat peut donc être contaminé indirectement, tomber malade, être envahi de parasites externes ou encore développer des vers. Il faut donc procéder à une vaccination annuelle, qui sera l’occasion d’un bilan de son état de santé, à une vermifugation tous les 3 à 6 mois et à un traitement antiparasitaire mensuel. De plus, pensez à vous laver les mains lorsque vous rentrez chez vous et à changer de vêtement si vous avez été au contact d’un chat inconnu, avant de toucher le vôtre.

Quant à la stérilisation, le choix vous appartient. Mais les chats castrés et les chattes stérilisées ne sont plus soumis aux comportements d’excitation sexuelle et de marquage urinaire et ils ont tendance à vieillir mieux, les hormones sexuelles contribuant à développer certaines maladies avec l’âge. En revanche, un chat stérilisé prend plus facilement du poids, un critère qui se renforce avec le fait qu’il vive en intérieur. Il vous faudra donc opter pour une alimentation de qualité et adaptée pour chats d’intérieurs stérilisés.

Chassez les sources de danger

Votre chat d’intérieur évite les risques du dehors, mais il reste exposé aux dangers de votre maison. Montrez-vous vigilant à tout instant et pensez à vérifier qu’il ne risque rien avant de vous absenter. Faites attention à la machine à laver, aux plaques de cuisson, au four resté ouvert, aux tringles à rideaux, aux lattes des canapés et des lits, aux objets qu’il pourrait avaler, aux fils électriques car certains aiment les mordiller, aux fils et ficelles qui pourraient l’étrangler, aux objets qu’il peut déchiqueter, aux fenêtres ouvertes et aux balcons, etc.

Sources :

http://www.veterinaire-affaires.fr/article-laisser-son-chat-dehors-les-risques-et-les-precautions/

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-2443-chat-appartement.html

Interessé pour adopter un chaton Bengal?

Contactez nous.